Qu'est-ce qu'on fête à Pâques ?

Pâques est la fête censée être la plus importante dans le christianisme (plus que Noël, au départ), en effet, elle célèbre la résurrection du Christ, son retour du monde des morts.

Mais au fait, pourquoi célèbre t’on cette fête avec des œufs la plupart du temps en chocolat ?

Depuis l’antiquité, l’œuf est un symbole de vie et de renaissance, les romains, les perses et les égyptiens décoraient des œufs et se les offraient pour célébrer le retour du printemps.

Au 9ème siècle, l’église catholique interdit la consommation d’œufs durant le carême, la période de privation juste avant Pâques. Cependant, comme les poules continuaient de pondre, les gens se retrouvaient avec des œufs en trop alors ils prirent l’habitude de décorer des œufs qui n’étaient plus consommables pour se les offrir entre eux.

Ce n’est qu’19ème siècle, alors que le cacao est devenu plus accessible, que les chocolatiers vont commencer à confectionner des œufs en chocolat. Une tradition, qui, depuis ne s’est pas perdue… pour le plus grand bonheur de nos papilles !

Que symbolisent les œufs et les lapins en chocolat ?

L’œuf est symbole de fécondité et de vie. Pour les anciens grecs, déjà, offrir un lièvre comme cadeau était une manière de déclarer ses sentiments à quelqu’un (comme les bouquets de roses aujourd’hui, qui ont quand même plus de succès).

Par la suite, en tant que symbole d’amour et de fertilité, donc de vie, surtout à cause du grand nombre de petits auxquels une maman-lapin peut donner naissance.

Il a assez naturellement été associé par les chrétiens à la fête de Pâques, au point, qu’on est venu à imaginer que c’était un lapin qui distribuait les œufs !

Alors c’est la raison pour laquelle on a accumulé ces symboles. Soit le lapin qui est signe de l’être prolifique, soit l’œuf qui est symbole de fécondité et de vie, car Pâques est la fête pour les chrétiens, de Jésus, toujours vivant après la mort.

Et parfois, ce sont d’autres animaux qui se chargent de cette tâche

Pâques, une fête pleine d’histoires et de coutumes différentes : Typiquement, la tradition allemande veut, pour les enfants, que ce soit un lapin blanc invisible qui les cache. Aux États-Unis et en Alsace, c’est un lièvre ; en Thuringe, une cigogne ; en Westphalie, un renard et en Suisse, un coucou et pour certains des cloches accompagnées de lapins distribuant des œufs colorés…

On trouverait plus logique que ce soit une poule qui distribue les œufs à Pâques, mais le lapin avait déjà un tel succès que c’est finalement lui qui a été adopté un peu partout.

Pour résumé, il n’existe pas une légende unique à propos du lièvre et des œufs de Pâques. Ce qui est sûr, c’est que pendant cette fête, peu importe quelle forme il a, on adore dévorer du chocolat !!!